… en structurant la filière de l’écomobilité en Drôme : Tel est le souhait formulé par les participants du dernier comité de suivi des initiatives Locales (CSIL) du jeudi 14 décembre 2017, à l’écosite d’Eurre de 14h à 16h.

Pour la première fois, des donneurs d’ordre (collectivités locales) et des acteurs privés (entreprises et associations) de l’écomobilité se sont réunis, à l’initiative de DROMOLIB. Ils ont exprimé ce qu’ils attendent de la filière :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

> Donner une visibilité en temps réel du réseau des acteurs de l’écomobilité

A l’attention des élus, du grand public et de la filière, partager les retours d’expérience, les bonnes pratiques…

> Répondre ensemble à des appels à projets

Rendre possible / faciliter la coopération, voire la synergie entre les acteurs, publics et privés, permettre des partenariats autour des projets, peser ensemble dans la balance des décisions.

> Organiser des groupes projets autour de questions telles que :

  • Faire une chaussée à voie centrale banalisée (Chaussidou) sur la RD93 de Livron à Saillans, y compris la traversée de Crest
  • Installer des consignes à vélo, des boxes, partout (médiathèques, cinémas, arrêt de bus, piscines, offices du tourisme etc…
  • Développer l’intermodalité en soutenant les liens associatifs – collectivité, AOM, SNCF et autres par le biais des agences de mobilité.
  • Mettre en place des outils développant l’écomobilité
  • Organiser le marquage des vélos (Bicycode)

> Relayer auprès des médias les solutions d’écomobilité,

> Dépasser les limites territoriales (aires de compétence d’une collectivité),

Permettre de la transversalité pour un SCOT départemental plus cohérent.

> Développer une culture de la mobilité inclusive au sein de la filière,

Au niveau des élus et représentants des collectivité, clarifier auprès des acteurs le lien entre l’écomobilité et la mobilité inclusive

Tout cela est possible.

DROMOLIB joue ce rôle de coordinateur et d’animateur pour soutenir les projets. Il a présenté une cartographie des projets d’écomobilité en Drôme.

Les participants ont partagé leurs expériences à l’occasion de la rencontre. Afin de favoriser la transversalité entre les projets et les acteurs, des groupes projets sur les thématiques prioritaires au réseau sont lancés.

 

La réunion a aussi été l’occasion d’un point d’actualité sur :

  • Les Assises de la mobilité et les ateliers de l’innovation pour lesquels des territoires ruraux pourront accueillir des expérimentations labellisées.
  • Le baromètre des villes cyclables, avec plus de 113 000 réponses, est la plus grande enquête jamais menée en France auprès des usagers du vélo, et la 2e d’Europe pour faire remonter le besoin de sécurisation des chaussées notamment.
  • L’évolution de la plateforme de covoiturage de la région vers une application mobile pour favoriser le covoiturage de courte distance.
  • Un exposé sur le télétravail.

Merci au réseau de l’écomobilité en Drôme.