Dans le cadre du Contrat de Transition écologique du Royans-Vercors, un groupe de 7 personnes réunissant des habitants, le centre social, l’intercommunalité, le collectif de vélo, animé par Dromolib se retrouve (en visioconférence) depuis la fin du mois de mars toutes les semaines pour élaborer une carte des mobilités du Royans-Vercors.

Une carte pour qui ?

  • La carte d’adresse aux élus et décideurs pour connaître les points à aménager, les actions prioritaires à réaliser dans l’optique d’élaborer un schéma directeur cyclable pour la CCRV.
  • Elle s’adresse aussi aux habitants dans le cadre des trajets du quotidien (école, travail, courses), via la sélection des calques sur les itinéraires
  • Elle s’adresse aussi aux touristes via la sélection de calques.

Une carte pour quoi ?

La carte vise à recenser tous les aménagements, toutes les suggestions pour favoriser la pratique de mode de déplacement durable. (Marche à pied, vélo, covoiturage, autostop) dans le but de faciliter les déplacements à vélo, ainsi que l’intermodalité. Elle dresse un état des lieux pour repérer les endroits compliqués et les moyens pour les contourner.

  • La carte sera composée de plusieurs calques identifiant les points dangereux d’une part, mais aussi les itinéraires bis avec des suggestions, ainsi qu’un calque identifiant des parkings auto-stop / covoiturage à créer.
  • Elle met en avant la logique de lien entre les villages et d’itinéraire bis.
  • Elle comprend, par opportunité, toutes les suggestions en lien avec la mobilité durable (les points d’autostop existant ou à créer par exemple)

Une carte pour quand ?

Le groupe s’est réparti le territoire de l’intercommunalité pour identifier un référent dans chaque secteur chargé de renseigner les informations sur uMap Open Street Map. Il s’agit de récupérer dans un premier temps les données qui ne nécessire pas de repérage.

Dans un deuxième temps, les référents vont associer les différents réseaux autour d’eux pour collecter plus de données. A l’issue du confinement, une réunion ouverte permettra d’accueillir plus largement d’autres habitants intéressés et d’organiser des “cartoparties”, des visites sur le terrain pour collecter ensemble des données. C’est aussi l’occasion d’apprendre et de contribuer au “biens communs” avec cette carte. Le groupe souhaite en profiter pour mettre à jour “le fond de carte” avec les aménagements existants.

 

Pour plus d’informations, et si vous avez des compétences avec les outils de cartographie, vous pouvez contacter morgane.regnier@dromolib.fr